jeudi 9 juillet 2015

Stop aux dégradations des gens du voyage !

Une fois de plus les gens du voyage se sont installés illégalement sur les terrains St-Menet Pépinière et St-Menet Mouton. Ces individus enfreignent les lois de la République en toute impunité.

La France est un Etat de droit dans lequel il existe des règles qui doivent être appliquées par tous. Cette situation exaspère les habitants des 11e et 12e arrondissements de Marseille, qui vont devoir payer une fois de plus la facture : trop c’est trop !

Chaque année, la ville de Marseille dépense 150 000€ pour aménager un terrain pouvant accueillir des caravanes dans le 11ème sur l'aire d'accueil de Saint Menet. S’ajoutent à cela les coûts engendrés par l’occupation des autres terrains occupés illégalement. En effet, depuis 2013, les dommages causés atteignent des sommes astronomiques : 170 000€ pour les deux terrains de football de la Pépinière et 340 000€ pour les trois terrains de rugby, football, base-ball et mini modèle St-Menet Mouton (presque 1000 licenciés pratiquent leur sport sur ces 3 terrains).

Ainsi, j’ai déposé hier une requête aux fins d’expulsion devant le tribunal administratif pour mettre fin le plus rapidement possible à cette situation. J’ai également demandé que ce soient les gens du voyage qui paient les réparations, et non pas les contribuables. Il est inadmissible que nos impôts servent à financer le remplacement de portes fracturées, de volets cassés, ou encore du de transformateurs vandalisés sur les sites occupés par les nomades. Nonobstant le gazon naturel qui est ravagé par les voiture caravanes et piquets de tente, ainsi que les passages de trop nombreuses personnes.

Que l’Etat fasse respecter nos lois ! Si le préfet ne veut pas faire respecter l’ordre républicain, c'est alors à l'Etat de prendre ne charge les dégâts pas au contribuable marseillais !