vendredi 3 avril 2015

Débat sur le projet de loi santé et l'extrême maigreur



Ce vendredi 3 avril 2015, les débats se poursuivent à l’Assemblée Nationale, sur la modernisation de notre système de Santé.

Une fois encore, la Gauche et le Gouvernement opèrent à un véritable pillage intellectuel sur mes travaux concernant l’extrême maigreur mais également sur mes propositions concernant les photographies retouchées.

Je pourrais me féliciter qu’au fond, les idées que j’ai porté et que je défends depuis des jours dans l’hémicycle, soient adoptées, bien que défendues par la gauche. Pourtant, je souhaite dénoncer ce « charcutage législatif ». Le rapporteur Olivier Véran, avec l’appui de la Ministre Touraine, a pourtant décidé de présenter différents amendements incohérents sur le plan du droit et qui seront demain écartés par le Conseil Constitutionnel.

Je regrette que mon amendement, issu de ma proposition de loi de 2009, concernant les photographies retouchées, n’ai pas été retenu au profit d’un amendement socialiste beaucoup moins efficace et travaillé.

La lutte contre l’extrême maigreur mérite toute notre attention. En tant que législateur, nous ne pouvons pas nous permettre d’opter pour des positions partisanes sur ce sujet aussi grave. C’est pour cette raison, que depuis des années je fais des propositions qui vont dans le bon sens mais qui sont, aujourd’hui écartées d’un revers de main par un gouvernement fébrile et borné.