dimanche 25 janvier 2015

Discours de Valérie Boyer pour la présentation des voeux 2015 : le Bilan

Monsieur le Sénateur-Maire,
Mesdames, Messieurs les Maires,
Monsieur le Premier Adjoint,
Mesdames, Messieurs les élus,
Madame le Consul Général,
Mesdames, Messieurs les Présidents d’association et des Comités d'Intérêt de Quartiers,
Messieurs les dignitaires religieux,
Monsieur le Directeur Départemental de la Sécurité Publique,
Mesdames et Messieurs, Chers amis,
C’est avec une certaine émotion que je m’adresse à vous, pour vous présenter mes vœux, la première fois en tant que votre Maire, en tant que Maire de notre secteur.
Je suis très touchée par votre présence en nombre ce soir qui témoigne de votre fidélité et de votre attachement à la vie publique locale.
En avril dernier, vous, chers Marseillais, nous avez fait confiance pour porter plus haut les couleurs de notre Ville, poursuivre le changement positif impulsé et préparer un avenir plein de promesses pour nos enfants que nous souhaitons voir grandir et vivre à Marseille.
Je garde un excellent souvenir de cette campagne et parmi ces bons souvenirs, celui de partager le porte-parolat du Maire avec Yves Moraine.
Je vous le dis avec une grande sincérité et simplicité : c'est un vrai bonheur d'être Maire et c'est grâce à vous ! C'est grâce à vous, Monsieur le Maire, cher Jean-Claude ! C'est grâce à toi, mon cher Roland, mon compagnon de route depuis si longtemps.
Cette cérémonie des vœux est traditionnellement l’occasion de dresser un bref bilan des réalisations, actions et évènements de l’année écoulée mais aussi de vous présenter les projets de l'équipe municipale, le tout dans une ambiance conviviale.
Vous le savez, la crise n'épargne personne et elle impose aux collectivités territoriales une gestion toujours plus rigoureuse de nos dépenses. Avec la baisse des dotations des mairies de secteur, nous nous devons d’avoir une gestion financière exemplaire, et je sais pouvoir compter sur Pierre Laget pour le faire.
C'est pourquoi aussi j'ai décidé que cette soirée des voeux soit avant tout votre soirée et que les moyens mobilisés puissent aussi servir à vous proposer du divertissement culturel en accueillant des spectacles et animations de la Biennale Internationale du cirque, qui démarre aujourd'hui même à Marseille. On essaye toujours de faire des voeux non conventionnels mais avant tout je souhaitais vous faire partager la fête et la joie et quoi des mieux que le cirque pour l'incarner !
Marseille-Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture a permis à Marseille de devenir une destination touristique de premier choix. Marseille a ainsi confirmé son attractivité et la confirmera tout au long de ce mandat avec en 2017 la Capitale Européenne du Sport.
Le 28 janvier, nous lancerons Marseille capitale du don, cause portée par l'éminent professeur Frédéric Collart avec le concours de Virginie Monnet-Corti.
Marseille n'a plus à démontrer son rôle moteur dans le rayonnement de notre région et la création de la Métropole en janvier 2016 s'impose comme une nécessité afin d'inscrire dans le marbre une situation de faits qui existe déjà et qui va dans l'intérêt de notre ville.
Vous l'aurez compris, je souhaite en priorité assurer et favoriser le bien-vivre ensemble pour les 116 000 habitants de nos deux arrondissements.
***
Depuis l'arrivée de la nouvelle équipe municipale en avril dernier, nous comptons déjà des réalisations significatives sur le secteur.
Je ne vais pas vous faire un catalogue à la Prévert mais je dois vous en parler.
***
Je ne vous apprends rien, la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, réforme imposée par décret et rejetée par une majorité d’enseignants de parents d’élève et d’élus locaux a bouleversé la vie des familles.
A Marseille, nous avons fait les bons choix en optimisant les temps d’activités périscolaires sur une demi-journée et en les proposant gratuitement à tous les Marseillais afin d'assurer une équité sur toute la Ville et que tous les enfants puissent en profiter. Je tiens à remercier Isabelle Savon et l'IFAC qui nous a accompagné dans ce challenge.
Mais avec Isabelle Savon, nous ne nous sommes pas laissées abattre et avons profité de la rentrée, bien que mouvementée, pour mettre en place la formation aux soins de premier secours et délivrer à 500 enfants d'écoles primaire le diplôme "AMD". A terme, ce sont 2 000 élèves des 11ème et 12ème arrondissements qui seront formés aux "gestes qui sauvent".
Les enfants comme tous les habitants du secteur bénéficient d'une offre sportive très diversifiée et de bon niveau avec des clubs connus et reconnus et même des champions. Notre championne de boxe Karine Rinaldo nous fait d'ailleurs le plaisir d'être des nôtres ce soir et le célébrissime Jean Molina ne doit pas être bien loin.
Toutefois, il est vraiment dommage de constater des dégradations volontaires et des actes de vandalisme. Un équipement cassé et c'est vous qui payez ! Je ne veux plus que le budget de la Mairie de secteur soit utilisé pour réparer mais plutôt pour innover et développer. C'est pourquoi avec Sylvain Souvestre, nous avons mis en place une Charte de responsabilité et une demande de cautionnement avec les associations et les clubs pour le bon usage des équipements.
Mais félicitons-nous des travaux réalisés cette année :
- Le Stade Esperanza avec terrain pelousé et bientôt les vestiaires pour presque deux millions d'euros
- Les travaux de réfection du mur de soutènement du Stade de la Jouvène qui doivent se terminer fin janvier
- La rénovation du Tennis du Ruissatel
- La construction de vestiaires et d'un club house pour le Tennis de Bois Luzy et le gymnase de la Tirane à La Valentine
Vos préoccupations sont notre priorité.
Grâce à la programmation que nous fixons en lien avec MPM, des travaux de voirie de proximité sont réalisés pour plus de 2 millions d'euros par an : réfection de trottoirs et de la chaussée, pose de ralentisseurs, réaménagement de carrefours, sécurisation des abords des écoles...
Notre secteur est le plus vaste de Marseille en termes de voirie puisqu'il compte 240 kilomètres de voie et je peux compter sur l'implication et le dynamisme de Julien Ravier et son équipe particulièrement réactive conduite par Richard Omiros.
La propreté, parlons-en ! Je suis confiante en la capacité des Marseillais à gagner la bataille de la propreté : l'ensemble des personnels de la CUM, les élus et vous, mes chers concitoyens !
Pourquoi ?
Parce que d'abord vous nous l'avez demandé lors des dernières élections et que le contrat local de propreté a été voté à l'unanimité et qu'ensuite depuis la nouvelle présidence de la CUM, les agents du nettoiement ont commencé à le prouver. Aujourd'hui, je comprends mal comment, dans la période si compliquée, tant sur le plan économique avec plusieurs centaines de chômeurs par jour, que sur le plan de la sécurité, un mouvement de grève peut mettre à mal toute cette dynamique.
J'ai bon espoir que la raison l'emporte, d'autant plus que ce matin encore, des propositions ont été faites à la CUM, où nous étions tous solidaires : l'ensemble des Maires de secteur, les CIQ, la Chambre de commerce et les représentants des artisans et des commerçants, merci cher Alain Bendamo.
C'est une vraie chance d'avoir un vrai patron à la CUM à l'écoute des habitants et des élus que nous avons saisie notamment dans le cadre de la création du parking de la gare de la Barasse de 350 places à terme, que nous demandons avec Frédéric Dournayan depuis plusieurs années, desservie par la 3e voie Marseille-Aubagne qui sera inaugurée le 31 janvier.
Lorsque nous créons un parking ou une nouvelle gare, il est aussi important de penser à un sujet qui est primordial pour nous tous, c'est bien sûr la sécurité des biens et des personnes, dont est chargé René Coulet. Nous comptons sur la vidéosurveillance pour renforcer la sécurité et lutter contre l'incivisme urbain.
A terme, ce sont 90 caméras qui seront déployées sur nos deux arrondissements. Il est important de concentrer nos efforts pour la protection des commerces qui font vivre nos noyaux villageois et qui sont trop souvent lâchement pris pour cible par des voyous ainsi que tous les établissements scolaires. J'en profite pour remercier les représentants des commissariats des 11ème et 12ème arrondissement avec lesquels nous sommes en lien permanent afin d'assurer la sécurité du secteur.
Les places qui constituent le coeur de nos villages feront l'objet d'études détaillées afin que leur rénovation puisse être programmée dans les années à venir : aux Caillols, à Saint-Julien, à la Valentine ou à Saint-Barnabé.
Nos quartiers sont des lieux de vie, des lieux de fêtes. Celles de l'Avent, à la Valentine et à Saint-Barnabé ont rassemblé malgré la pluie de nombreux habitants et commerçants heureux de fêter l'approche de Noël ensemble.
Nous avons également connu un moment de grâce et d'unité en ce début d'année à l'occasion de la fête de l’Epiphanie qui a connu un franc succès. Ces manifestations populaires et traditionnelles, en partenariat avec les paroisses, ont été réalisées aussi grâce au concours actif des élus, pour ne pas tous les citer : Pierre Laget, Anne-Marie Barthès, Mireille Balletti.
Autre moment de partage en famille, le Noël des bébés de l’année, organisé par Anne Zakarian, qui a confirmé l’attractivité de notre secteur et sa forte natalité.
Des cigognes mais aussi des colombes ! Nous célébrons en effet près de 350 mariages par an. Nous avons décidé de mettre en place une Charte des mariages afin de permettre un déroulement respectueux et la tranquilité des riverains.
Je souhaiterais vraiment que vous, chers amis, preniez plaisir à vous rendre dans votre Mairie, même si c'est vrai, ce ne sera pas pour en admirer ses bas-reliefs... C'est pourquoi nous avons le projet de déménager la Mairie de secteur qui figure au palmarès des plus moches mairies de France. Vous devez y venir pas seulement pour y accomplir des formalités mais aussi pour vous divertir et vous cultiver. C'est pourquoi la Mairie accueille des expositions renouvelées tous les mois.
Magali Devouge en fait son affaire et elle a aussi, en partenariat avec le Château de la Buzine et sa brillante directrice Valérie Fedele, initié le Festival des Nocturnes de la Buzine qui a été un triomphe pour une première édition et que nous comptons faire monter en puissance l’été prochain.
Quant au Festival des Musicales de la Moline dont est chargé Didier Zanini et que vous êtes nombreux à attendre chaque année, il a su cette année encore, conquérir un public qui dépasse les frontières marseillaises.
Culture qui va de pair avec mémoire, puisqu'en 2014 nous avons commémoré les 70 ans du débarquement de Provence, à l'occasion d'une journée-événement organisée par Alain Nemeth et Sarah Boualem. Cette année, nous avons aussi programmé avec eux une exposition hommage aux Harkis et à la Kabylie. Vous savez combien ces sujets de mémoire, parce qu'ils manifestent notre reconnaissance, sont chers à mon coeur.