mercredi 17 décembre 2014

Communiqué de Valérie Boyer "l’Assemblée Nationale lance une commission d’enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes"

Ce mercredi 17 Décembre, j’ai participé à la première réunion de la nouvelle Commission sur « la surveillance des filières et des individus djihadistes » dont je suis membre. Cette commission présidée par mon collègue Eric Ciotti est composée de 28 membres, dont 10 issus des rangs de l’UMP.

Face à la gravité des évènements récents, le groupe UMP avait demandé la création de cette Commission d’Enquête, c’est chose faite aujourd’hui !

En effet, l’actualité a mis en lumière un problème majeur pour notre sécurité nationale. Les évènements de cet été, notamment les crimes commis au Nord de l’Irak et en Syrie par les djihadistes de l’Etat Islamiste envers les minorités (Chrétiens, Kurdes et Yezedis) ont éveillé les consciences.

La situation est de plus en plus préoccupante, selon les chiffres officiels, 5 à 6 français sont recrutés chaque semaine et 1132 Français sont impliqués dans les filières jihadistes, selon le procureur de la République de Paris François Molins. Selon lui, 376 Français sont présents en Syrie et en Irak, dont au moins 88 femmes et 10 mineurs. Il est plus que jamais urgent de faire notre possible pour contenir la menace que représente le retour en France des différents djihadistes.

Cette Commission d’Enquête aura pour mission de balayer l’ensemble de ces sujets : détection et surveillance des filières et des individus religieusement radicaux, contrôle aux frontières, traitement  des terroristes sur notre territoire notamment en milieu carcéral.


La priorité de cette Commission sera d’aider des services de l’Etat dans la protection de nos concitoyens face à ces fanatiques !