vendredi 4 avril 2014

Question écrite sur l'attaque du village arménien de Kessab en Syrie

Madame Valérie Boyer alerte le Ministre des Affaires étrangères sur l’attaque terroriste contre le village syrien de Kessab qui abrite l’une des dernières communautés arméniennes de la région, composée en grande partie de descendants des rescapés du Génocide arménien, et son occupation par les rebelles armés.

Le 21 mars dernier, le village de Kessab, situé au nord de la Syrie à la frontière turque, a été pris d’assaut par des islamistes radicaux soutenus par le gouvernement turc. En effet, les combattants islamistes identifiés comme appartenant à Jabhat Al-Nosra, récemment rebaptisé Al-Qaïda au Levant, ont dû nécessairement passer entre les casernements de l’armée turque au point frontière pour pouvoir atteindre le canton de Kessab et la prise du village n’a donc pas pu se faire sans l’accord des autorités turques.

Cette incursion violente s’est accompagnée du massacre de dizaines de chrétiens et d’un nouvel exode de populations arméniennes. Près de 2 000 arméniens ont fui le village de Kessab pour trouver refuge dans les villes et villages voisins, rappelant les heures sombres du passé de la région. Plusieurs civils n’ayant pas réussi à fuir à temps seraient actuellement retenus en otage.

L’ensemble de ces agissements n’ont toutefois pas encore fait l’objet d’une condamnation de la part de la communauté internationale malgré la stratégie délibérée d'épuration ethnique à l'égard de la population arménienne de Kessab. A la veille des commémorations du centenaire du génocide arménien, la responsabilité des autorités turques dans ces agissements terroristes doit être mise à jour et faire éventuellement l’objet de mesures de rétorsion.


Madame Valérie Boyer souhaiterait ainsi savoir ce que compte entreprendre le gouvernement français pour faire cesser les attaques des forces syriennes soutenues par la Turquie et pour garantir l’intégrité physique des Arméniens de Syrie.