mardi 14 mai 2013

TRANSPORTS POUR MARSEILLE : VALERIE BOYER INTERVIENT EN SEANCE DES QUESTIONS

 
Lors de la séance des questions orales sans débat qui s’est déroulée ce matin à l’Assemblée nationale, la Députée de Marseille Valérie BOYER a dénoncé l’inégalité de traitement entre Paris qui bénéficie d’un engagement très fort de l’Etat pour le développement des transports (200 km de métro en rocade autour de Paris, 70 nouvelles gares) et les autres villes de France comme Marseille qui détient le triste record de ville la plus embouteillée de France.

« Le gouvernement socialiste déploie des trésors d’imagination pour financer le Grand Paris Express - jusqu’à envisager de porter à 35 euros les amendes de stationnement, contre 17 euros aujourd'hui; un nouveau tarif qu'auraient payé tous les français, et non pas seulement les habitants de la région parisienne – et oublie le reste de la France. Quid de Marseille, capitale européenne de la Culture cette année, sur le chemin de la métropole Marseille-Aix-Provence, et ses petits 12 kilomètres de métro, son tramway de centre-ville, et ses deux navettes maritimes ? Je demande la mise en place d’un Plan pluriannuel de développement des transports collectifs en site propre pour notre ville » déclare Valérie BOYER.
 

M. Cuvillier étant en déplacement, c’est Mme George PAU-LANGEVIN qui a répondu. Une réponse que Valérie BOYER qualifie d’ « atterrante » : « la Ministre s’est contentée de citer des projets et chantiers déjà engagés depuis fort longtemps sans donner aucun élément sur la participation financière de l’Etat. C’est précisément cette méconnaissance des dossiers et cette façon de tourner le dos à Marseille que je dénonce » réagit la Députée « ce n’est plus de l’indifférence, c’est du mépris pour Marseille et les marseillais ».

Voir la vidéo ici