vendredi 15 mars 2013

AMENDEMENT SOCIALISTE AU PJL ECOLE : POURQUOI LES DEPUTES SOCIALISTES DEVRAIENT REDOUBLER

Avec le soutien du gouvernement, les députés socialistes ont fait adopter un amendement au projet de loi sur la refondation de l’école afin d’instituer le caractère exceptionnel du redoublement d’une année scolaire. Voici un nouvel exemple de loi « bavarde » qui veut priver le corps enseignant et le chef d’établissement, pourtant les mieux placés pour évaluer la situation de l’élève en difficulté, du pouvoir décisionnaire, et se substituer aux parents et aux élèves eux-mêmes. Si le redoublement n’est certes pas la panacée, il a le mérite d’intervenir dans la scolarité de l’élève afin qu’il puisse combler ses lacunes et suivre une orientation adaptée. Ce n’est pas en cassant le thermomètre que l’on fait baisser la fièvre ; l’accumulation des lacunes d’une année scolaire sur l’autre n’aura pas d’autre effet que de creuser les inégalités et envoyer des élèves qui n’ont pas le niveau au baccalauréat. Et que signifie exceptionnel ? Un redoublement autorisé par classe et par établissement ? Deux redoublements, trois ? Quels seront les critères et décidés par qui puisque les enseignants et le chef d’établissement sont privés de toute marge de manœuvre ? La mise en application de cet exemple de droit à l’état gazeux est bien obscure. Les Députés socialistes ne savent pas ce que légiférer veut dire et l’on ne saurait que trop leur conseiller de redoubler... d’attention à cette formule du Conseil d’Etat : « Quand la loi bavarde, le citoyen ne l'écoute plus que d'une oreille distraite ».